On a mesuré la libido agile de nos cobayes

La semaine dernière, nous avons étrenné avec Arnaud Villenave notre questionnaire “Mesure ta libido agile” lors d’une session Agile.Net hébergée par Cellenza. Nous sommes plutôt satisfaits du résultat, même si on peut améliorer la forme en termes de gestion du temps et en rythme. L’accueil a été bon parmi les courageux ayant bravé les grèves de transports, et leurs retours ont été intéressants à plusieurs points de vue !

  • La présence d’un Ayatollah du cycle en V découvrant l’agilité de zéro a permis de mettre en valeur plusieurs faiblesses du questionnaire : trop d’acronymes que nous pensions connus de tous (TDD, ATDD, XP, CMMI…), quelques partis pris trop tendancieux, des raccourcis faciles…
  • L’utilisation de termes propres à une méthode (Scrum, le plus souvent), alors que nous cherchions à être agnostique de la méthode utilisée dans la formulation des questions, a suscité quelques ambigüités.
  • Nous n’avons pas réussi à mettre en valeurs quelques points-clés recherchés, à savoir que nous pensons qu’à l’heure actuelle, la majorité des implémentations des méthodes agiles que nous rencontrons sont, disons, perfectibles, que l’agilité, ce n’est pas QUE Scrum, et enfin qu’il n’existe pas une vérité absolue.

Les résultats, eux, sont très intéressants. Nous avons eu parmi nous un panel très hétérogène de participants : du néophyte au vieux routard agile, en passant par ceux qui souhaitaient s’améliorer.

Nous allons donc retravailler notre questionnaire et l’améliorer. Nous aimerions également en faire une déclinaison Web, et nous en servir pendant des manifestations à venir. En tout cas, merci beaucoup à nos cobayes pour leurs retours, donnés dans la bonne humeur !

Et pour les malheureux ayant raté la session, voici le questionnaire tel qu’il a été présenté durant la soirée :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *