On va être honnête, il a toujours été difficile de faire du reporting facilement sur TFS. Il y a bien la possibilité d’exporter les requêtes sur les Work Items vers Office, la connexion au cube via Excel pour faire des tableaux croisés dynamiques. Les plus courageux attaqueront les API afin de récupérer un grand nombre d’informations. Enfin, ceux qui sont vraiment motivés créeront des rapports SSRS…
Mais sur VSTS, impossible de se connecter au cube, ni de faire des RDL et donc de concevoir facilement, soi-même, du reporting custom en adéquations avec les demandes clientes/internes. Si beaucoup d’informations sont disponibles sur le portail web via les widgets et queries, lorsqu’on veut automatiser et faire quelque chose de joli, ça se complique un peu. C’est la qu’intervient PowerBI.
On a la possibilité de connecter les données VSTS au sein du portail PowerBi et ainsi, faire du reporting, simple, joli, partageable et exportable. Et ça, c’est cool !

On va voir au travers de cet article :

  • Comment connecter PowerBI et VSTS afin de récupérer les données
  • Parcourir les rapports et tableaux de bord disponibles
  • Créer ses propres rapports

Création du portail PowerBI et importation des données de VSTS

Commençons par nous connecter au portal et si vous n’avez pas encore de compte, créez le.

Une fois le portail chargé, cliquer sur “Obtenir les données” :

01

Aller dans l’onglet “Services”

02

Chercher le connecteur Visual Studio (parmi tous ceux présents!) et connectez-vous :

03

On vous demande le nom du compte Visual Studio Team Services ainsi que le projet (vous pouvez tous les récupérer, mais attention lors de la création de rapports)

04

Une fois cette étape de connexion faite, le portail se charge et créer par défaut des rapports et tableau de bord.

On arrive directement sur le tableau de bord.

05

Rapports et tableaux de bord

En allant sur “Rapports”, on a à disposition plusieurs onglets avec un grand nombre d’indicateurs, Agile, Scrum, Source Control…

06

Création de tableaux de bord

Afin de regrouper plusieurs indicateurs et les partager. On a la possibilité de créer des tableaux dans lesquels on va pouvoir importer des informations provenant de différents rapports.

07

Il suffit en suite d’aller dans un rapport et d’épingler son indicateur sur le tableau de bord voulu.
08

L’indicateur est maintenant présent sur le tableau de bord.

09

Création de rapports

La création de rapports ressemble fortement à la création de tableaux croisés dynamiques sur Excel, on va avoir à disposition des dimensions, des champs calculés, etc.
Commencer par cliquer sur “Modifier le rapport” et ajouter une nouvelle page.
On a maintenant à disposition une nouvelle page blanche.

10

A droite, les graphiques, cartes ainsi que la liste des champs disponibles pour créer des rapports.

11

Maintenant créons un rapport ! Par exemple, je veux connaitre mon nombre de commits par jour.

12

Si vous avez suivi, on va également affecter ce nouveau rapport au tableau de bord “Blog”.
On peut également publier le rapport ou l’imprimer (au format PDF par exemple), ce qui permet d’uniformiser et d’appliquer votre charte graphique pour le reporting.

Et en bonus, des applications PowerBI !

Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.microsoft.powerbim&hl=fr
IOS : https://itunes.apple.com/fr/app/microsoft-power-bi/id929738808?mt=8
Windows Phone : https://www.microsoft.com/fr-fr/store/apps/microsoft-power-bi/9nblgggzlxn1

Cela va permettre de partager et de voir en un clin d’œil les différentes informations. Ce sont les responsables qui vont être contents !

Screenshot_2016-03-02-14-45-09   Screenshot_2016-03-02-14-57-18   Screenshot_2016-03-02-14-57-40

Conclusion

Avec PowerBI couplé a VSTS, on une belle opportunité de reporting, simple à mettre en œuvre.
Mais combien ça coute ? La tarification se trouve ici : https://powerbi.microsoft.com/fr-fr/pricing/. Et bonne nouvelle, une version gratuite existe ! Elle permet déjà de se faire la main, de créer et partager des rapports et tableaux de bord.