Auteur : Idriss Selhoum

Les outils Release Management

Release Management, l’outil de déploiement automatique proposé par Microsoft, met à notre disposition une boîte à outils assez riche qui permet de couvrir une grande majorité des besoins en termes de déploiement d’applications. On y retrouve, par exemple, les actions qui permettent de créer une base de données SQL, ou celles qui permettent de configurer automatiquement IIS. Toutefois, cet outillage proposé par Release Management se confronte à une série d’autres outils provenant des équipes projet et qui couvre très bien les besoins de déploiement de certaines applications. Tout à coup, lorsque l’on s’engage sur une modélisation de déploiement, on se retrouve...

Read More

Comment lancer un script DSC depuis Release Management ?

Dans cet article, nous mettrons le focus sur la manière dont on peut faire cohabiter Release Management et DSC.  Pour rappel, Release Management (anciennement InRelease) est l’outil de Microsoft qui permet d’automatiser les déploiements d’applications dans différents environnements, tout en passant par un workflow de validation. L’outil s’intègre nativement avec TFS et est donc connecté à la drop location. DSC est l’outil d’automatisation d’une infrastructure fourni par Microsoft. Il s’appuie sur PowerShell v4 et repose sur des ressources, pour plus d’informations sur DSC, je vous invite à consulter les deux articles: Partie 1 et Partie 2. Où se situe la frontière entre Release Management et DSC ? En termes de fonctionnalités, il existe, en effet, un overlapentre ce que propose Release Management et DSC. Prenons un exemple simple : lorsque l’on souhaite déployer une application web IIS, l’un des pré-requis est de s’assurer que le site web existe. Créer un site web IIS est une fonctionnalité qui existe effectivement dans Release Management et dans DSC. Mais alors quelle est la différence entre les deux?  La différence réside tout simplement dans le caractère idempotent de DSC.  Rappelez-vous le fonctionnement de DSC, ce dernier vous permet de relancer autant de fois un script sans se soucier de l’état de votre système. Or, dans Release Management, il faut effectuer une vérification préalable.     Comme on peut donc le constater, un script DSC permet d’assurer...

Read More

Desired State Configuration (DSC) : les ressources

Dans l’article précédent “Intro“, nous avons introduit DSC dans les grandes lignes. Après avoir survolé les notions de base de cette technologie, nous avons vu les pré-requis pour appliquer une configuration à un ensemble de nœuds distants. Dans cet article nous allons nous intéresser aux Ressources DSC, du point de vue du fonctionnement et de l’extensibilité. Les ressources DSC c’est quoi ? Une ressource DSC se matérialise principalement par deux fichiers PowerShell. Le premier représente le module, le deuxième représente le schéma qui lui est affecté. Le module : On y trouve trois fonctions (on parle de function au sens PowerShell) : Function Get-TargetResource Function Set-TargetResource Function Test-TargetResource Rappelez-vous que DSC est une technologie idempotent, ce qui signifie qu’on peut lancer autant de fois que l’on souhaite un script DSC sans impact sur le résultat attendu. Par exemple, vous développez un script qui crée un site IIS, vous lancez une première fois, le site est créé.  Si vous lancez ce script une deuxième fois, vous aurez certainement une erreur indiquant que le site web existe déjà, il faut donc modifier le script pour vérifier au préalable que le site n’existe pas, s’il existe on ne fait rien, sinon on le crée.  DSC vous permet, du fait d’être idempotent, de vous affranchir complètement de cette logique vérificative et répétitive. Cela est rendu possible par la manière dont s’enchaînent les appels vers les...

Read More

Desired State Configuration: Introduction

Dans ce premier billet nous allons introduire un outil faisant partie de PowerShell v4 et Windows Management Framework Desired State Configuration. Que fait cet outil et pourquoi je dois m’y intéresser? Il y a quelque temps je devais intervenir chez un client pour installer une application web.  J’arrive donc avec mon MSI et mes scripts, je commence mon déploiement sur le premier serveur next next finish, tout va bien.  Je passe au deuxième, je lance le MSI d’installation et là…le drame. Une mystérieuse erreur Windows est survenue. Après de longues heures d’investigation j’ai fini par m’apercevoir que le Framework .NET 3.5 n’a pas été installé sur cette machine, ce qui faisait planter le MSI.  Un simple oubli qui nous avait coûté une bonne journée. Dans une démarche DevOps, dont le but est d’accroître l’efficacité entre le développeur et l’administrateur, ce genre d’erreur peut s’avérer très coûteux et par conséquent pénalisant pour le projet.  Il est donc nécessaire de mettre en place un mécanisme garantissant la configuration identique sur toutes les machines d’un environnement, et ce de manière automatisé.  Il existe bel et bien un outil qui permet de le faire, il s’appelle Desired State Configuration. Comment fonctionne Powershell DSC? DSC repose sur trois éléments et deux modes de fonctionnement.  Les trois éléments sont: Un script PowerShell pour décrire une configuration.  Cette configuration fait référence à des ressources, qui ne...

Read More

L’architecture d’entreprise, de quoi s’agit-il ?

Dans cet article nous allons tenter de démystifier l’architecture d’entreprise et d’introduire deux Frameworks, les plus répandus dans ce domaine. Étant donné l’étendue du sujet, nous allons nous contenter, dans un premier temps, de quelques éléments d’introduction pour vous aider à mieux comprendre l’EA (Enterprise Architecture). L’architecture Les différents types d’architecture ont au moins en commun le terme “Architecture”.  Que signifie donc ce terme ? Voici la définition proposée par Wikipedia : L’architecture est l’agencement des formes complexes d’édifices et l’art de les inventer, de les composer, de les concevoir et de diriger leur réalisation. En France, l’architecture est légalement définie comme « une expression de la culture »1, ce qui revient à préciser de manière équivoque que la logique qui prévaut en architecture est relative aux affinités et envies de chacun. Elle peut être à la fois une culture plasticienne, historique, esthétique ou plus largement philosophique, littéraire, environnementale, technique, scientifique, industrielle, commerciale, gestionnaire, financière. On peut constater en effet que le terme architecture n’est pas spécifiquement lié à un domaine précis, et encore moins à une technologie spécifique. En effet, l’architecture peut s’appliquer dans des domaines divers et variés, y compris l’entreprise. Que signifie donc une architecture d’entreprise ? Quand on parle d’architecture d’entreprise (AE) il est important de s’abstraire de toutes les considérations technologiques que comprend un système d’information. L’important est de comprendre le fonctionnement d’une entreprise dans toute sa globalité, ses processus métier, son modèle de gouvernance, sa stratégie business,...

Read More

NOS DERNIERES RESSOURCES

Téléchargement Livre blanc Architectures topologies modernes réseau Azure

Derniers tweets

S’abonner

Au blog
RSS Flux RSS