Cet article fait partie d’une série visant à expliquer les principes de base de la recherche sous SharePoint 2013, ainsi que les personnalisations possibles de ce service.

Cette première partie introduit les différences entre la recherche sous SharePoint 2010 et SharePoint 2013, et le principe de fonctionnement du service de recherche.

Recherche SP2013 vs SP2010

La plateforme de recherche a connu plusieurs évolutions dans SharePoint 2013.
Sous SharePoint 2010, le moteur de recherche était séparé en deux éléments distincts :

  • SharePoint Search, centré sur la recherche d’entreprise. Celui-ci était simple à déployer, facile à maintenir, mais peu extensible.
  • FAST Search, un composant permettant la création d’une plateforme applicative de recherche. Il permettait d’obtenir une plate-forme extensible, mais était beaucoup plus complexe à déployer et à maintenir.

L’objectif de Microsoft, pour la recherche sous SharePoint 2013, était de fournir une seule plateforme extensible. Le moteur FAST a directement été englobé dans le produit. Ainsi, la plateforme obtenue est plus simple à déployer, et à maintenir, et offre beaucoup plus de possibilités que la recherche SharePoint 2010 “de base”.

Principe de fonctionnement de la recherche SP2013

Recherche Sharepoint 2013

L’architecture de la recherche de SharePoint 2013 se compose de 3 parties principales :

  • L’index,
  • La chaine de construction de l’index,
  • La chaine de requêtage de l’index.

Deux autres parties plus transverses peuvent également être notées : le service Analytics et le service d’administration de la recherche.

La chaîne de construction de l’index comprend les étapes qui vont permettre à SharePoint de fournir un index de recherche utilisable. Le premier élément de la chaîne est le crawler, qui va parcourir l’ensemble des différents éléments du contenu SharePoint (listes SharePoint, dossiers partagés, profils utilisateurs, newsfeed). Toutes les informations crawlées sont enregistrées dans la base de données de crawl. Le crawler envoie ensuite ces informations au processeur de contenu, qui va lire et ordonner les informations dans le but de construire un index utilisable.
La chaîne de requêtage comprend les étapes qui vont permettre à une requête utilisateur de renvoyer des résultats. Elle comprend tout d’abord le front end : celui-ci est interrogé soit directement, soit via une API publique. Ainsi, il est possible de connecter une application .NET au service de recherche SharePoint, afin de l’interroger, et surtout de récupérer ses résultats, depuis une application externe à SharePoint. Il renvoie la requête au processeur de requête. Celui-ci interroge l’index, puis remonte les résultats de la recherche au front end.

Les services Analytics analysent les requêtes entrées par les utilisateurs, ainsi que le contenu parcouru par la chaîne de construction. Ils permettent d’établir des suggestions de recherche. On distingue deux types de suggestions :

  • Les suggestions avant le clic. Elles peuvent indiquer ce qu’une personne a déjà tapé à partir de ses recherches précédentes ou ce que d’autres personnes ont tapé.
  • Les suggestions après le clic. Elles peuvent indiquer une liste d’items qui ont déjà été cliqués à partir du même critère de recherche ou afficher une liste du type “D’autres personnes ont recherché”.

Toutes les données de ce service sont stockées dans une base de données séparée.

Le service d’administration permet d’une part, l’installation de chacun de ces blocs, et d’autre part la configuration et la maintenance du service de recherche dans son ensemble. Les données de l’administration sont stockées dans une base propre.

Conclusion

Voilà qui conclut notre premier article dédié au modèle de fonctionnement de la recherche sous SharePoint 2013.