Je voulais revenir sur la session “Keynote .NET 2015 : une nouvelle ère” des Techdays 2015 de Microsoft présentée par Stephanie Hertrich , Antoine Diekmann, Eric Vernié , Jonathan Antoine et Eric Mittelette.
Cette session s’adressait aux developpeurs .Net (ça tombe bien !) afin de leur présenter les transformations de la plate-forme .Net et le virage vers le monde de l’Open Source qu’est en train d’effectuer Microsoft.

Nouveautés de Visual Studio 2015

On a commencé par une revue de quelques nouveautés apportées par la version 2015 de Visual Studio, la plus importante à mes yeux étant l’intégration du compilateur Roslyn. Ce nouveau compilateur permet d’ajouter des fonctionnalités très sympas :

  • La possibilité de créer ses propres règles de compilation et de codage afin d’assurer, par exemple, une homogénéité du code au sein d’une équipe.
  • Lorsque l’on renomme l’un des paramètres d’une méthode, une nouvelle fenêtre s’affiche donnant la possibilité d’impacter la modification aux surcharges de la méthode modifiée
  • Le debugger a, lui aussi, été amélioré. Il est maintenant possible d’avoir le temps d’exécution de chaque ligne de code. Cette fonctionnalité n’était possible qu’en utilisant des outils extérieurs, c’est maintenant intégré directement à Visual Studio.

Nouveautés de C# 6

La nouvelle version du langage C# apporte les nouveautés suivantes :

    • Apparition d’un nouveau mot clé : nameOf permettant de récupérer le nom d’une variable sous forme de string.
    • Plus besoin de faire des vérifications d’objet non null avec des if (monObjet != null), cette nouvelle version permet d’utiliser la syntaxe suivante : monObjet?.maMethode(); Cela permet d’avoir du code moins verbeux et plus lisible.
    • Pour les développeurs manipulant du code asynchrone via les mots clés async/await, il est désormais possible d’utiliser le mot clé “await” dans le bloc catch d’une exception.

Performances améliorées

Microsoft a travaillé sur un nouveau compilateur JIT x64 qui compilera votre code plus rapidement et dont le nom de code est RyuJIT. Les programmes compilés avec RyuJIT démarrent 30% plus rapidement qu’avec le compilateur JIT64 actuel.
Autre nouveauté permettant d’améliorer les performances de votre application : .Net native. Pour le moment seulement accessible aux applications x64 et ARM à destination du store, cette option de compilation permet d’avoir votre application compilée en code natif afin d’approcher des performances du C++ tout en ayant une utilisation mémoire réduite.

.Net CORE

Il s’agit, selon moi, d’une révolution dans la stratégie de Microsoft : les équipes de développement ont mis en ligne sur GitHub la nouvelle génération de l’environnement .Net (coreCLR, Roslyn, …)
.Net CORE représente le moteur d’exécution des applications .Net, cette nouvelle version étant modulaire elle s’affranchit des contraintes de livraison du Framework, on peut donc avoir un rythme de mise à jour plus rapide. Aussi, plus de crise d’angoisse lorsque l’on met à jour sa version du framework car le moteur est lié à l’application qui l’exécute : il est donc possible d’avoir plusieurs versions du .NetCore s’exécutant sur le même serveur ! Et pour finir, comme le code source est disponible, tous les développeurs intéressés peuvent pusher des modifications. Pour plus d’informations, je vous invite à aller jeter un œil sur le site .Net Foundation