Jeudi 29 Novembre 2012 a eu lieu la 3ème Scrum Night organisé par le French Scrum User Group. Comme pour la précédente Scrum Night, Google nous a accueillis dans ses locaux près de L’Opéra Garnier à Paris.

Cette soirée avait pour thème les Agile Games. Il y a 2 sessions avec 4 jeux en parallèle. Il fallait donc dès notre arrivée sauter sur le buffet s’inscrire aux jeux que nous souhaitions faire lors des 2 sessions.

Lors de la première session du Scrum Night les différents jeux proposés étaient :

  1. Construire votre magazine avec Kanban
  2. Lean Lego Game
  3. Qui a peur du contrat Agile ?
  4. Win Win Wave

Et pour la seconde session :

  1. La fleur de lotus ou comment redynamiser vos rétrospectives
  2. Mythes et réalités d’une équipes auto-organisée
  3. Perdu dans le désert
  4. Marshmallow challenge

Pour plus de détail, c’est par ici.

Pour la première session, cela a été très simple. Je me suis tout de suite inscrit Lean Lego Game pour découvrir le Lean à travers un jeu et pour m’amuser avec des Legos.

Pour la seconde, j’ai hésité entre les Mythes et Réalités et Perdu dans le désert et j’ai fini par prendre la survie dans le désert.

Les jeux

Lean Lego Game

Le premier jeu animé par Nathaniel Richand consisté à tester différentes stratégies issus du Lean pour gérer une chaine de production :

  • Le push
  • Le pull
  • Le Work cell
  • Le Kaizen

Si vous voulez plus d’informations sur ces stratégies, le créateur du jeu les explique sur sa page.

Les différentes stratégies s’enchainaient très bien car c’est en détectant les faiblesses de la stratégie en cours que nous nous dirigions naturellement vers la suivante pour améliorer le système.

Au final, cela fut très enrichissant de reconnaître les problèmes que nous vivons au quotidien dans notre travail et de voir les méthodes que nous mettions en place pour les surmonter.

Le seul regret est que nous n’avons pas pu faire fonctionner le projecteur et que par conséquence nous n’avons pas pu profiter de la partie théorique (remplie de mot japonais) qui aurait été intéressante pour accentuer le parallèle avec notre travail même si nous n’étions pas vraiment là pour écouter…

Perdu dans le désert

Le second jeu, animé par Dragos Dreptate, s’axe sur la notion d’équipe auto organisé.

Nous étions 2 équipes de 4 personnes et chaque équipe devait prendre ses propres décisions afin d’assurer au mieux sa survie dans le désert.

Alors que le précédent jeu était très orienté sur la qualité de chacun a exécuté sa tâche qui lui était assignée, ici tout était question de communication.

Il fallait donc discuter afin que l’équipe prenne les meilleures décisions. Il fallait donc écouter, vendre ses idées, faire des concessions afin que nous nous en sortions du mieux possible.

Dans mon équipe, je trouve que nous avons raisonné  de manière très intéressante puisque nous avons d’abord priorisé nos besoins en fonction de leurs « valeurs métier » pour en déduire les outils dont nous avions besoin en priorité…

Finalement, ce jeu s’avère être un très bon exercice de planification au sein d’un groupe de Product Owner  qui cherche à priorisé un seul et unique backlog.

Conclusion du Scrum Night

La soirée s’est ainsi sur quelques débats sur l’avenue de l’Opéra.

Au final, je suis très satisfait de ma sélection et je ferai en sorte de les animer à mon tour. Ces Agile Game sont toujours de belles démonstrations qui prouvent que 1 + 1 = 3 et que  la communication et le partage sont des pratiques qui permettent d’atteindre l’excellence.

Merci encore à Google de nous avoir si bien accueilli. Merci au FSUG et  aux animateurs pour l’organisation de la soirée et merci à tous ces Agilistes avec qui j’ai partagé cette soirée.

 

Prochain rendez-vous Lundi 3 décembre chez Microsoft pour la soirée de lancement de la nouvelle association Agile.Net France qui accueillera Jeff Sutherland à cette occasion.