La conférence Microsoft Ignite 2018 a eu lieu du 24 au 28 septembre 2018 à Orlando. Ce fut l’occasion pour la firme de Redmond de dévoiler de multiples nouveautés notamment autour l’intelligence artificielle et du Big data.

Une semaine de conférences et d’annonces de la part de Microsoft. Cet événement réunissait plus de 25 000 décideurs métiers et professionnels de l’IT venus du monde entier pour faire la part belle à l’intelligence artificielle.

En effet, dès le premier jour, trois axes majeurs se dégagent quant aux nouveautés et aux perspectives :

  • La sécurisation des infrastructures numériques grâce à de nouvelles applications de cybersécurité.
  • L’exploitation des ressources issues de l’edge computing grâce à l’Intelligent Cloud, Intelligent Edge, pour aider les clients et partenaires de Microsoft à digitaliser, rationaliser et optimiser leur environnement.
  • L’IA au service du bien commun et de l’humain, illustrée par le programme AI for Humanitarian, une initiative qui ambitionne d’aider les causes humanitaires (Associations, ONG etc.) à tirer profit de tout le potentiel de l’IA en offrant notamment 40 Millions de dollars sur 5 ans ainsi qu’un accompagnement technologique. Au niveau des partenaires et des clients, c’est une intégration croissante au sein des services et applications de Microsoft pour faciliter le quotidien des entreprises et de leurs équipes.

 

L’IA est donc au cœur de la stratégie de Microsoft de façon affirmée, mais qu’en est-il de la place de la France ?

La France dispose d’atouts indéniables pour jouer un rôle mondial de premier plan dans cette discipline, notamment grâce à la qualité reconnue de ses mathématiciens mais également de ses chercheurs dans tout ce qui forme les « sciences cognitives » qui regroupent la neurobiologie, la logique et l’informatique. Autant de talents formés en France depuis plusieurs années et qui font de la France un acteur essentiel de cette nouvelle révolution grâce à des formations de haut niveau reconnues mondialement.

D’ailleurs, le premier rapport gouvernemental France IA paru en mars 2017 relevait à travers la voix de Bertrand Braunchschweig, Directeur du centre de l’Inria Saclay, que la France disposait « de chercheurs performants sur à peu près toutes les technologies de l’IA en raison d’excellentes formations en mathématiques, statistiques et logiques ».

Aujourd’hui, la France est donc extrêmement bien positionnée en Europe et dans le monde avec ses 5300 chercheurs en IA, ses quelques 200 laboratoires et ses centaines de startups !

L’IA nous ouvrent donc des perspectives dans tous les secteurs clefs et permettent à l’innovation de s’inviter au cœur de domaines stratégiques comme la médecine, la logistique, la robotique, l’industrie, l’art ou encore la finance.

 

La formation, un enjeu majeur des années à venir pour l’IA

Microsoft France prend sa part d’investissement pour démultiplier les compétences autour de l’intelligence artificielle.

Après le succès de sa 1ère promotion, son Ecole IA (une première mondiale) va maintenant accueillir 240 apprenants en 10 classes. Cellenza fait d’ailleurs partie des premiers partenaires à avoir accueilli un stagiaire de cette nouvelle école de l’IA.

Avec ses partenaires, l’éditeur veut par ailleurs former à l’IA 300 000 professionnels de l’IT sur 3 ans.

Enfin, avec Unis-Cité (une association créée en 1995 par trois étudiantes de l’Essec et qui a inspiré le service civique), Microsoft entreprend de sensibiliser un million de jeunes au coding et à la citoyenneté numérique.

Ce service civique portera sur l’éducation des enfants au numérique. « Nous allons commencer avec 225 jeunes qui iront 2 jours par semaine dans les écoles pour sensibiliser au code et à l’intelligence artificielle, sur l’ensemble de la France », rappelle Marie Trellu-Kane, cofondatrice et présidente. Il y aura aussi des ateliers sur l’éducation à la citoyenneté numérique.Les 225 jeunes sont en cours de recrutement. Il reste deux mois pour les former pour un premier déploiement des jeunes sur le terrain en décembre.

 

L’Intelligence Artificielle, l’un des trois axes majeurs de développement pour Microsoft

Le lancement par Microsoft France de l’école IA en mars était une première mondiale pour l’éditeur, a rappelé Carlo Purassanta, président de la filiale française, sur la conférence de rentrée de l’éditeur le 20 septembre à Paris. (Crédit : LMI/MG)

 

Carlo Purassanta (Président de Microsoft France) rappelle enfin les nombreuses études prédisant que deux tiers des enfants de moins de dix ans auront à l’âge adulte un travail qui n’existe pas encore. « Il faut préparer ces jeunes à avoir confiance dans leur destin en leur donnant la clé sur des sujets nouveaux ».

Microsoft France et son écosystème de partenaires sont donc porteurs d’une vision optimiste de l’avenir grâce à l’apport des nouvelles technologies et au développement de la formation auprès du plus grand nombre.

 

CTA téléchargement livre blanc Intelligence Artificielle