Accueil > Workbooks Azure : l’outil de Dashboarding intégré à Azure
Guillaume David
2 novembre 2022
Read this post in English

Workbooks Azure : l’outil de Dashboarding intégré à Azure

Workbooks Azure : l’outil de Dashboarding intégré à Azure

Dans le cadre de leurs diverses missions, les experts Cellenza sont souvent confrontés au besoin de plus en plus grand de monitorer l’activité des composants constituant l’écosystème. Pour y répondre, Microsoft a intégré divers composants, dont les Workbooks qui permettent de créer ou d’utiliser des templates de dashboard montrant l’activité de la plateforme.

Cet article prendra, pour illustrer ce module, le cas de la supervision d’API dans le cadre de la Modern Integration. Nous allons voir ce que sont les Workbooks, puis comment grâce aux templates proposés par Microsoft, il est rapide de mettre en place un monitoring cohérent des indicateurs clés de la plateforme. Enfin, nous nous intéresserons à la manière dont nous pouvons interagir avec ces rapports.

 

Qu’est-ce que les Workbooks Azure ?

 

Pour répondre aux besoins de monitoring techniques ou fonctionnels des composants Microsoft à créer dans Azure, un outil de dashboarding directement intégré aux composants a été créé : les Workbooks. Ils fournissent des templates flexibles et interactifs s’adaptant aux besoins de monitoring de chaque plateforme Azure.

Ils permettent d’afficher dans un même rapport les indicateurs de plusieurs sources des données tels que : App Insight, Azure Monitor, Logs Analytics, Azure Resource Graph… Vous pourrez ainsi suivre dans un même rapport les indicateurs les plus critiques grâce à plusieurs types d’affichages :

  • du texte ;
  • du paramétrage ;
  • des requêtes d’analytics ;
  • ou l’affichage de métriques.

Nous allons voir comment, grâce aux templates proposés par Microsoft, il est très rapide d’avoir une vision d’ensemble de l’activité des composants, réduisant au maximum le time to market de la mise en place de rapport du monitoring notamment technique.

 

Les Workbooks templates proposés par Microsoft

 

Pour illustrer l’utilisation des Workbooks Azure, prenons le cas des rapports d’activité proposés dans le composant App Insight permettant de superviser l’activité d’applications Azure.

Les Workbooks sont accessibles dans la partie Monitoring et permettent de voir tous les templates de rapports adaptés en fonction du composant auquel ils sont intégrés.

Workbook accessibles dans la partie Monitoring

 

Dans notre cas, nous supervisons l’activité d’une API App qui gère les APIs de la plateforme d’intégration.

Pour améliorer la résilience de notre plateforme, détecter et quantifier les erreurs, nous utilisons les rapports proposés par Microsoft tels que les rapports d’échecs. Comme nous pouvons le voir ci-dessous, nous avons l’activité des différentes APIs de notre plateforme avec le pourcentage de succès de chacune.

Amélioration de la résilience de notre plateforme

 

Nous pouvons aussi voir la répartition des erreurs dans le temps par rapport à l’activité de la plateforme :

Répartition des erreurs dans le temps par rapport à l'activité de la plateforme

 

Nous pouvons aussi avoir des supervisons sur les performances de la plateforme grâce à des rapports qui, par exemple, permettent de connaitre la résilience d’une API App ainsi que des historiques de pannes avec leurs récurrences et leurs durées.

Supervisions sur les performances de la plateforme grâce à des rapports

 

Maintenant que nous avons vu les différents types de rapports proposés par Microsoft, nous allons nous intéresser à la manière dont nous pouvons interagir avec eux et les communiquer aux équipes extérieures à celle gérant la plateforme.

 

Comment interagir avec les rapports ?

 

L’avantage des rapports que nous avons vus précédemment est qu’ils sont totalement interactifs et modifiables en fonction des besoins de supervision.

Il est possible de définir la période de rafraichissement des données ou, grâce à des paramètres intégrés aux rapports, de modifier la période d’affichage des indicateurs.

Définir la période de rafraichissement des données

 

 

Pour répondre au mieux aux besoins de chacun, il est possible d’ajouter directement dans ces rapports du contenu ou des indicateurs importants qui seraient manquants, tels que des indicateurs de type metrics ou analytics, grâce au Query Analytics.

Ajouter des rapports du contenu ou des indicateurs

 

De plus, il est possible de modifier une requête de votre rapport pour ajouter toutes les informations qui pourraient s’avérer manquantes. L’inconvénient est que cela nécessite d’avoir un minimum de connaissances sur le langage de requêtage KustoSQL. Cette fonctionnalité est donc destinée à une audience technique ou à des utilisateurs clés.

code audience technique ou utilisateurs clés

 

Ces rapports sont également partageables.  Il suffit de partager directement le lien du rapport tout en assurant le contrôle des droits qui sont attribués :  Contributeur ou Lecture seule grâce au RBAC.

lien du rapport en assurant le contrôle des droits

 

Les custom Workbooks

 

Il existe aussi la possibilité de créer des Workbooks complètement personnalisés en partant d’un template vide et en les alimentant avec les indicateurs customisés les plus pertinents pour le monitoring voulu. Nous verrons cette possibilité dans un article à venir prochainement… Stay tuned.

 

Workbooks Azure : l’essentiel à retenir

 

Comme nous avons vu dans cet article, les Workbooks Azure sont des rapports directement intégrés au portail Azure et rapides à mettre en place grâce à des templates déjà existants.

Ces templates, adaptés en fonction du composant Azure auxquels ils sont intégrés, permettent d’avoir des rapports d’activité interactifs et pouvant être partagés au sein de l’équipe ou des équipes responsables de la bonne santé de la plateforme Azure. Grâce à eux, il est donc possible en quelques clics de posséder des dashboards permettant d’avoir une vue d’ensemble intéressante de l’activité et de la santé de la plateforme.

Nous avons illustré dans cet article avec quelle facilitée il est possible de monter une stratégie de reporting de l’activité et de la santé de la plateforme Azure, avec un time to market minimum.

Dans l’exemple de la Modern Integration, ces templates permettent aussi d’avoir une vision claire de l’activité de la plateforme avec une vue d’ensemble, notamment sur les flux, les performances et les erreurs se produisant. De plus, grâce à ces rapports clairs et facilement diffusables aux autres équipes, cela permet de casser l’effet « boite noire » que les plateformes d’Integration peuvent parfois rencontrer.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Consultez notre article « Monitoring sur Azure : automatiser l’exploitation des logs et mettre en place les alertes« .

Nos experts sont à votre écoute si vous souhaitez être accompagné dans votre transformation numérique : contactez-nous !

Nos autres articles
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez au courant des dernières actualités !
Le meilleur de l’actualité sur le Cloud, le DevOps, l’IT directement dans votre boîte mail.