La transparence et la traçabilité sont les valeurs que garantit la blockchain pour sécuriser et suivre les produits et leur qualité.

Les valeurs de transparence et de traçabilité se retrouvent dans toutes les structures sociétales. Elles font l’objet d’une quête constante car elles représentent un des gages de respect des démocraties. L’exigence de transparence politique prend racine dans la démocratie athénienne, où tous les actes des magistrats faisaient l’objet de comptes rendus publics.

L’augmentation des échanges digitaux bouleverse les équilibres, et la confiance est fragilisée par cette dématérialisation qui a accéléré avec la COVID-19. Les exigences de transparence et de traçabilité deviennent la norme et s’étendent à des domaines toujours plus nombreux : la politique, la banque, la supply chain, le marketing, etc.

 

Cryptomonnaies

 

La transparence et la traçabilité sont des enjeux bien connus dans le domaine bancaire : c’est ici que la technologie blockchain a fait ses premières preuves derrière la cryptomonnaie (ex : Bitcoin).

Aujourd’hui, les banques centrales évaluent même la possibilités de lancer des monnaies virtuelles. La Chine et le Japon ont déjà annoncé la mise en place de ces monnaies et les banques centrales américaine et européenne confirment la mise à disposition d’une monnaie virtuelle d’ici 1 à 2 ans. Les cryptomonnaies comme le Bitcoin représentent une menace pour les banques centrales, qui ont peur de perdre le monopole et la gouvernance de la monnaie. La monnaie virtuelle des banques centrales n’est pas conçue pour remplacer la monnaie physique mais pour faciliter les paiements numériques. D’autres grands noms des paiements en ligne, comme PayPal, intègrent désormais les cryptomonnaies.

L’outil blockchain ne se limite pas à la notarisation des transactions financières : il offre bien plus de possibilités. Aujourd’hui, on commence à le trouver dans la logistique et notamment sur les chaînes d’approvisionnement alimentaire.

 

Blockchain et Supply Chain

 

Pour les entreprises, la supply chain (ou chaîne d’approvisionnement) est un domaine essentiel qui consiste à suivre la provenance et le parcours des produits de bout en bout. Le besoin de visibilité étant plus prégnant, les entreprises sont dans l’obligation d’améliorer la transparence et la traçabilité de leur chaîne d’approvisionnement.

Dans ce contexte, la transparence se concentre sur la cartographie de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et la traçabilité examine les lots individuels de composants ou les bons de commande au fur et à mesure de leur progression dans la chaîne d’approvisionnement.

 

blockchain transparence tracabilité

La supply chain souffre d’opacité et d’un manque d’enregistrement des données. Pourtant, la qualité ou l’origine des produits sont des indicateurs mis en lumière par les entreprises pour garantir l’image de leurs marques et répondre aux besoins de leur clients.

Un autre point de vigilance pour ces entreprises est la lutte contre la contrefaçon, qui trouve dans ce système de traçabilité totale un outil infaillible sur l’authenticité des produits. L’opacité présente dans les chaînes d’approvisionnement provient aussi de la vétusté du système, qui repose encore trop sur des registres papier imposant des manipulations manuelles, sources d’erreurs et de perte de temps.

La digitalisation des processus sur les chaînes d’approvisionnement génère de nombreuses données à stocker, à certifier et à exposer aux clients, partenaires, consommateurs et régulateurs. Dans ce modèle, l’intégrité des données ne saurait être remise en cause et leur accès libre doit être garanti. L’objectif est de maintenir un registre certifié avec l’intégralité des données sur toute la chaîne, ce qui constitue précisément le service rendu par la blockchain. En effet, la blockchain est une base de données décentralisée et infalsifiable, même par un administrateur. Ce concept permet de supprimer les intermédiaires de confiance et les services d’audit, ce qui améliore plus encore le ROI à envisager.

La blockchain apporte aussi aux utilisateurs une réponse outillée aux besoins de transparence sur les produits : provenance, constitution, transformation, transport. Les demandes des utilisateurs sont traduites en smart contracts enregistrés dans la blockchain. Ces « contrats intelligents » déclenchent automatiquement des processus de commandes avec l’ensemble des conditions qui, une fois remplies, génèrent la facturation du service. Toute la difficulté consiste à rédiger ces smart contracts contenant l’ensemble des conditions et modalités de la commande à la livraison.

Les smart contracts et la blockchain sont les maillons des futures chaînes logistiques. Cette démarche est déjà en cours de test dans des grands groupes comme Walmart et Amazon, mais seule sa standardisation peut garantir une adoption massive.

 

Domaines d’application de la blockchain

 

Dans la FoodTech, la blockchain se répand à grande vitesse, sous l’impulsion des consommateurs qui désirent consommer plus de qualité et de proximité. L’industrie agro-alimentaire souhaite tracer les produits, de la semence à l’assiette du consommateur en passant par les usines de transformation et le transport. Il en va de même pour l’élevage, où la provenance et la manière dont les animaux sont traités deviennent des critères de premier plan.

La principale contrainte reste de normaliser les interfaces pour garantir la portabilité et les échanges entre entreprises : la normalisation est la mesure qui permettra l’adoption par le plus grand nombre.

 

D’ici 2025, l’industrie alimentaire adoptera la blockchain pour tracer les denrées.

 

La blockchain dans le Luxe

 

Dans l’univers du luxe, la blockchain est mise en avant pour couvrir le risque de contrefaçon et garantir la qualité des produits. Le suivi de la qualité est un cas d’usage classique de contrôle de la transparence et de la traçabilités sur la supply chain. La menace de contrefaçon, particulièrement importante dans ce secteur, ne cesse de grandir : selon le Comité Colbert, elle constituerait une perte d’environ 10% du chiffre d’affaires du secteur.

Comment certifier la provenance des tissus, des pierres ou autres éléments ? Comment assurer le suivi avec les douanes ? Comment éviter la contrefaçon ? Autant de questions qui sont traitées via la blockchain pour apporter de la traçabilité et de la transparence à l’ensemble des acteurs de la filière ou des clients. Le suivi des produits ne se limite pas à la chaîne de production ; il accompagne le produit lors de sa commercialisation et pour le reste de sa vie sur le marché de la seconde main. Grâce à la blockchain, le secteur du luxe entrevoit la possibilité d’offrir aux acheteurs du marché secondaire les mêmes garanties que sur les circuits de distribution officiels.

 

La blockchain dans les Ressources Humaines

 

Le domaine des Ressources Humaines est lui aussi impacté par la blockchain. Le parcours du candidat, les certifications, les formations et les expériences professionnelles sont autant de critères à classifier et à authentifier. La totale transparence offerte par la blockchain facilite la vérification des informations sur le CV. Avec la COVID-19, certaines écoles commencent à remettre les diplômes via des services blockchain. L’intégration de ce service dans le processus RH implique un changement structurel sur la rédaction des contrats via des smart contracts : le gain de temps est considérable entre la réduction des vérifications et la rapidité de mise en signature des contrats.

La blockchain dans le domaine politique

La politique trouve aussi dans la blockchain une alternative viable aux votes par correspondance qui ont tant défrayé la chronique lors des élections américaines. Le scrutin électronique via blockchain n’est pas la réponse à l’abstention mais il participe à faciliter la démarche tout en apportant fiabilité, traçabilité, résilience et transparence.

 

Pour aller plus loin

 

La transparence et la traçabilité sont assurées par les smart contracts hébergés dans une blockchain. Cette solution stocke une très grande quantité de données de qualité, un terrain de jeux idéal pour entrainer les modèles utilisés par les algorithmes d’Intelligence Artificielle.

Le rapprochement de l’Intelligence Artificielle et de la blockchain ouvre des perspectives pour combiner transparence, traçabilité et compréhension des usages et des besoins des utilisateurs.

 

Télécharger la techvision de Cellenza